Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 Dimanche 25 mars 2012

Le massacre des innocents:

Les confessions de Mohamed Merah au Raid (JDD)

Mohamed Merah qui a abattu sept personnes, a déclaré aux policiers qui tentaient d'obtenir sa reddition qu'il regrettait d'avoir manqué "la rentrée des classes à l'école juive" ce qui lui aurait permis de tuer plus d'enfants, rapporte Le Journal du Dimanche dans son édition d'aujourd'hui. Le journal, qui cite des policiers ayant participé à la négociation, dit le "plaisir infini" avoué par le meurtrier au cour de ses actions meurtrières. Il ne voulait pas finir en kamikaze pour pouvoir multiplier les actions "voir ses victimes", les "toucher" et les filmer, selon les enquêteurs. Il avait le sentiment que "tuer un soldat français en France aurait le même retentissement que tuer dix soldats français en Afghanistan".

Toulouse : Abdelkader Merah se dit ''fier'' des actes de son frère.

Ces monstres sortent de la même pourriture que ceux du massacre d'Itamar et malheureusement de tant d'autres sans compter les centaines de tentatives journalières d'attentats et les centaines de missiles envoyés sur Israel, chaque jour. DONT AUCUN GRAND MEDIA NOUS REBAT LES OREILLES AUTANT QUE DE LA JEUNESSE DU SOI-DISANT JEUNE HOMME SOURIANT, LE MONSTRE MOHAMED MERAH.

     Rappel pour ceux qui n'ont droit qu'à  des informations de la propagande gauchiste et lèche-botte des pays islamistes et jihadistes, bref "la télé":    

Les assassins d'Itamar sont couverts d'éloge à la TV palestinienne, massacre perpétré par le mouvement affilié au Fatah « Freedom Fighters », et responsable de la tuerie. L’enfant de 3 ans a été poignardé au niveau du coeur. Le bébé de 4 mois a été égorgé.

En plus d’une clôture électronique entourant la communauté, il y a une clôture intérieure. La communauté est équipée avec six agents de sécurité non-armés appartenant à une entreprise de sécurité reconnue ; et qui sont en patrouille tout le temps.

L’enquête de Tsahal montre qu’à 20:59, les terroristes sont entrés dans la ville. Ils ont sauté par dessus la clôture et une alerte a retenti. Le gardien de service est allé à l’endroit d’où l’avertissement a été entendu, mais n’a trouvé aucune preuve de l’infiltration et, par conséquent, a pris la décision erronée d’arrêter l’alerte, estimant qu’un animal avait touché la barrière électronique.

Les terroristes ont d’abord entrés dans une première maison, mais qui était vide. Ils y ont tout de même trouvé une arme mais ne semblent pas l’avoir utilisé.

Entre 22:20 et 22:30, les terroristes sont entrés dans la maison des victimes, les Fogel. Ils sont passé par la fenêtre coulissante du séjour ou ils n’ont pas remarqué qu’un enfant de 6 ans dormait sur le canapé. Ils se sont dirigés vers la chambre du père ou ce dernier dormait à quelques mètres du nouveau né. La mère, elle, sortait de la salle de bain. Elle a été poignardé devant la porte de la douche. Plusieurs preuves montrent qu’elle a essayée de se battre contre les terroristes.

Ils ont ensuite coupé la gorge du gamin de 11 ans qui dormait paisiblement dans son lit. Ils n’ont pas remarqué le bébé de 2 ans qui dormait dans son lit… Mais ont poignardé au niveau du coeur celui de 3 ans qui dormait dans la même chambre. Après qui, ils ont fermé la porte, sont sorti par la fenêtre et se sont échappés.

Exactement deux heures après l’infiltration, il y eu un autre signal d’avertissement à partir du même point sur la clôture. Encore une fois, la patrouille n’a pas identifiée la source du signal.

La fille de 12 ans, qui fêtait shabat avec ses amis, est rentrée vers minuit et demi. La porte était fermée est elle a demandé au voisin, le rabin Yaakov Cohen, de l’aider. Après avoir remarqué des traces suspectes près de la maison, il s’est armé est retourné à la maison à 0h30. Quand elle est entrée dans la chambre, la jeune fille a vu la scène horrible et est sortie de la maison en hurlant. Le voisin a couru et a tiré plusieurs coups de feu en l’air pour alerter le personnel de sécurité. En peu de temps, de nombreux policiers et les forces de Tsahal sont arrivées et ont commencé des recherches intensives pour trouver les arabes. A 03h30, les trackers militaires ont découvert des empreintes qui mène au village arabe d’Avrata.

Des avions sans pilotes étaient également mobilisés.

Le chef d’état-major des FDI, le général Benny Gantz, est arrivé à la maison de la famille au cours de la matinée et a déclaré: «Nous n’aurons de repos tant que les meurtriers ne seront entre nos mains. Il s’agit d’un acte bestial perpétrés par des barbares. Il est impossible de comprendre la scène horrible qui est devant nous. Nous travaillons non-stop avec les services secrets pour mettre sous les verrous ces assassins. »

La famille Fogel avait quitté la bande de Gaza lors du désengagement d’Ariel Sharon. Un malheur entraîne toujours un malheur.

extrait de l'article de Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

 
Par Laure Onno - Lundi 30 janvier 2012 à 16:05

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

De Quoi J'me Mêle?

  • : tam tam
  • tam tam
  • : Blog de réaction envers la partialité et le parti-pris systématique pro-arabe et anti-israelien des grands médias français.
  • Contact

Illustrations

Les illustrations: trouvées sur le net, sauf la page "Photographies", le fond de fleurs, la tasse de café, les photos de l'article "Un si petit peuple" .

Cherche!

Moyen Orient